Histoire de l'art / Archéologie

Présentation

Attention, départements concernés : Histoire, Arts Plastiques, Italien, Allemand, Espagnol / Portugais, Japonais :

Cette mineure de complément, proposée par le département Histoire de l'art et archéologie, aborde chaque année les quatre périodes majeures qui structurent l'histoire de l'art et l'archéologie : l'Antiquité, le Moyen Age, la période moderne et la période contemporaine, dans une perspective géographique également large (régionale, nationale, européenne). Aux semestres 3 et 4, il est ainsi question de l'architecture romane et gothique en Bretagne ; de la peinture en France au XIXe siècle ; des Assyriens, des Scythes, des Thraces, des Etrusques, des Ibères et des Celtes ; de l'art du XVIe siècle en Europe. Aux semestres 5 et 6, chaque période est représentée par deux cours au choix, et les sujets traités vont des échanges artistiques dans l’Europe gothique aux sources et développement du Symbolisme en Europe ; des témoins de la civilisation hellénistique au dialogue entre les arts au XVIIIe siècle ; du renouveau artistique du Ve siècle av. J.-C incarné par l'art celtique à l’art roman...Les différents enseignements permettent la connaissance, l'analyse et l'interprétation des œuvres d'art, des monuments, des vestiges archéologiques, dans une perspective de recontextualisation historique et esthétique.

Un premier cours au choix :

  • Histoire de l'art et archéologie du Moyen Âge 1 (24h CM) / Enseignant : Bruno Boerner
    Descriptif du cours : Méthodes d'analyse des œuvres d'art médiévales. Ce cours a pour objectif de faire connaître et de rendre effectives les méthodes d'analyse et d'interprétation des œuvres d'art médiévales. Il vise à faire comprendre les fonctions, les usages et les significations de l'iconographie médiévale dans le cadre de sa production et de sa réception. Le corpus d'œuvres étudiées dans ce cours sera tiré des principaux domaines de l'histoire de l'art médiéval, à savoir la sculpture, la peinture et l'enluminure.
    Bibliographie : J. Baschet, L'iconographie médiévale, Paris, Gallimard, 2008 ; R. Recht, Le croire et le voir. L'art des cathédrales (XlIe-XVe siècle), Paris, Gallimard, 1999.

OU

  • Histoire de l'art et archéologie du Moyen Age 2 (24h CM) / Enseignante : Marie Jacob
    Descriptif du cours : Les échanges artistiques dans l’Europe gothique. Les échanges artistiques furent nombreux tout au long du Moyen Âge et touchèrent tous les domaines de l’art. Architectes, sculpteurs, orfèvres, peintres et enlumineurs voyagèrent parfois très loin pour aller chercher de nouveaux chantiers et de généreux mécènes, apportant avec eux leurs répertoires formels et leurs savoirs techniques. Les cadeaux diplomatiques, les prises de guerres, l’émergence du marché de l’art, favorisèrent la circulation des œuvres. Le commerce des carnets de modèles en permit la diffusion. Ce cours propose d’étudier les modalités de ces déplacements en Europe et leurs conséquences sur la création artistique du XIIe au XVe siècle, à une époque où ces échanges s’intensifièrent et où les carrières artistiques s’individualisèrent.
    Bibliographie indicative : Revue de l’art, 1998, n° 120 ; Dubois J., Guillouët J.-M., Van des Bossche B. (dir.), Transferts artistiques dans l’Europe gothique : repenser la circulation des artistes, des œuvres, des thèmes et des savoir-faire (XIIe-XVIe siècle), Paris, Picard, 2014.

et un deuxième cours au choix :

  • Histoire de l'art contemporain 1 (24h CM) / Enseignante : Antje Kramer-Mallordy
    Descriptif du cours : Dédié à l'évolution de l'art des années 1960, ce cours s'interroge sur une « histoire des intentions artistiques », à la fois guidée par les réseaux et échanges existants et, de manière plus fondamentale, par l'intention commune des mouvements artistiques d'adopter une posture clairement « d'avant-garde » à une époque qui appelait bien au contraire à la consolidation avec la fixation des nouvelles frontières née de la guerre froide et avec l'instauration du Marché commun, portée par des valeurs de liberté démocratique et de progrès face au Rideau de fer. En examinant les oeuvres et projets plastiques européens et américains sous l'angle de leur rapport au réel, il convient de comprendre comment ces artistes s'efforcent à réinventer le monde en passant par l'invention de soi, réalimentant ce faisant la machine à produire des utopies de leurs prédécesseurs des avant-gardes historiques.
    Bibliographie : Ardenne P., Un Art contextuel. Création artistique en milieu urbain, en situation, d'intervention, de participation, Paris, Flammarion, 2002 ; Bertrand Dorléac L., Après la guerre, Paris, Gallimard, 2010 ; Bertrand Dorléac, L., L'Ordre sauvage. Violence, dépense et société dans l'art des années 1950-1960, Paris, Gallimard, 2004 ; Guilbaut S., Comment New York vola l'idée d'art moderne, Paris, Hachette littérature, 2006 (Nîmes, Jacqueline Chambon, 1983) ; Kramer A., L'Aventure allemande du Nouveau Réalisme - fantasmes et réalités d'une néo-avant-garde européenne (1957-1963), Dijon, Les presses du réel, 2012 ; Krauss, R., L'Originalité de l'avant-garde et autres mythes modernistes, Paris, Macula, 1993 (1985).

OU

  • Histoire de l'art contemporain 2 (24h CM) / Enseignant : Xavier Deryng
    Descriptif du cours : « Du Symbolisme au suprématisme ». Le cours portera sur la genèse et le rayonnement du Symbolisme en Europe.
    Bibliographie indicative : Rapetti R., Le Symbolisme, Paris, Flammarion, 2005.


Attention pour Historiens seulement :

Cette mineure de complément est constituée de cours d'histoire de l'art et de cours d'archéologie. Certains d'entre eux portent explicitement sur les deux périodes antique et médiévale, d'autres sont des enseignements thématiques, permettant une approche transséculaire. Aux semestres 3 et 4, il est ainsi question de l'architecture romane et gothique en Occident et en Bretagne ; d'histoire des techniques ; de l’art grec de l’époque géométrique à l’époque classique ; d'archéologie du paysage. Aux semestres 5 et 6, sont abordés l'iconographie médiévale ; différents aspects de la civilisation romaine, dont les techniques de construction ; le renouveau artistique du Ve siècle av. J.-C incarné par l'art celtique. Les différents enseignements permettent la connaissance, l'analyse et l'interprétation des œuvres d'art, des monuments, des vestiges archéologiques, dans une perspective de recontextualisation historique et/ou esthétique.

  • Histoire de l'art et archéologie du Moyen Age 1 (24h CM) / Enseignant : Bruno Boerner
    Descriptif du cours : Méthodes d'analyse des œuvres d'art médiévales. Ce cours a pour objectif de faire connaître, et de rendre effectives, les méthodes d'analyse et d'interprétation des œuvres d'art médiévales. Il vise à faire comprendre les fonctions, les usages et les significations de l'iconographie médiévale dans le cadre de sa production et de sa réception. Le corpus d'œuvres étudiées dans ce cours sera tiré des principaux domaines de l'histoire de l'art médiéval, à savoir la sculpture, la peinture et l'enluminure.
    Bibliographie : J. Baschet, L'iconographie médiévale, Paris, Gallimard, 2008 ; R. Recht, Le croire et le voir. L'art des cathédrales (XlIe-XVe siècle), Paris, Gallimard, 1999.

  • Archéologie du monde romain (12h CM + 12h TD) / Enseignant : Dominique Pouille
    Descriptif du cours : La naissance de Rome dans le contexte historico-culturel de l'Italie archaïque. Une approche archéologique. La fondation de Rome au VIIIe siècle avant J-C. s'inscrit dans des plus amples phénomènes historiques et culturels qui, seuls, peuvent expliquer son formidable essor. A travers l'étude des sources matérielles et figuratives (céramique, sculpture, peinture) et des données monumentales (urbanisme et architecture), le cours approfondira le rôle des différentes cultures (grecque, étrusque, italique) qui ont alimenté le processus de la formation et du développement de l’Urbs au sein du monde méditerranéen archaïque.
    Bibliographie indicative : A. Snodgrass, La Grèce archaïque. Le temps des apprentissages, Ed. Hachette, Paris 1986. F. de Polignac, La naissance de la cité grecque, Ed. La Découverte, Paris 1995 (2). P. Demargne, Naissance de l’Art grec, “Univers des formes”, Ed. Gallimard, Paris 1964. B. Holtzmann - A. Pasquier, Histoire de l’art antique: l’art grec, “Manuels de l’Ecole du Louvre”, Paris 1998. J. Charbonneaux – R. Martin – F. Villard, Grèce archaïque (1968), Grèce classique (1969), Grèce hellénistique (1970), “Univers des formes”, Ed. Gallimard, Paris. R. Etienne - C. Müller - F. Prost, Archéologie historique de la Grèce antique, Ed. Ellipses, Paris 2000. J.-L. Lambolay, Les Grecs et l’occident. La période archaïque, Ed. Sedes, Paris 1996. M. Gras, La Méditerranée archaïque, Ed. Armand Colin, Paris 1995. R. Bianchi Bandinelli – A. Giuliano, Les Etrusques et l’Italie avant Rome, “Univers des formes”, Ed. Gallimard, Paris 1973. F. Coarelli, L’art romain. Des origines au IIIe siècle av. R. Bianchi Bandinelli, Rome. Centre du pouvoir, “Univers des formes”, Ed. Gallimard, Paris 1969. F. Coarelli, Guide archéologique de Rome, Ed. Hachette, Paris 1994. F. Baratte, Histoire de l’art antique: l’art romain, “Manuels de l’Ecole du Louvre”, Paris 1996.