Diplôme d'Université, Animaux et société

Arts, Lettres, Langues

Niveau d'entrée

BAC+2

Type de diplôme

Diplôme d'universite

Présentation

Télécharger cette fiche

Objectifs

La question des rapports entre les êtres humains et les animaux s'impose de plus en plus sur les scènes associative, politique, scientifique et médiatique. En France, la demande grandit également autour de la promotion de rapports d’empathie avec les animaux à l'école, au collège, au lycée, dans le monde du travail (production, loisirs, santé).
Il apparaît aujourd'hui nécessaire d'apporter un éclairage mobilisant principalement les sciences humaines et sociales aux enseignant.e.s, sur le terrain, afin de renforcer leurs connaissances sur cette thématique en émergence. De même, dans les organisations animalistes, les salarié.e.s souhaitent bénéficier d’une formation universitaire afin de comprendre les évolutions des rapports de nos sociétés aux autres animaux, et de saisir toutes les dimensions de ces changements.
Cette formation transdisciplinaire apportera un éclairage théorique et méthodologique, ainsi que des savoirs d’ordre plus concret aux professionnel.le.s du secteur public, privé ou associatif qui s’interrogent, de près ou de loin, sur la condition animale, les rapports entre humain.e.s et animaux, le statut moral, juridique, social des animaux. Elle vise à contribuer à donner une dimension scientifique, conceptuelle, universitaire à cette question parfois clivante dont les enjeux éthiques, économiques et sociétaux sont importants.

Cette formation, sanctionnée par un diplôme universitaire, sera dispensée par des enseignant.e..s-chercheur.se.s, et par des professionnel.le.s issu.e.s du secteur public et privé (domaines éducatif, juridique et animaliste).

Savoir-faire et compétences

- Comprendre et pouvoir réutiliser les théories et les concepts des animal studies/études animales en situation professionnelle.
- Maîtriser les grandes étapes de l’histoire des pratiques liées aux relations avec les animaux dans les territoires francophones et anglophones.
- Maîtriser les outils d’analyse éthique, géographique, juridique, sociologique, linguistique et historique nécessaires à la l’élaboration, la mise en œuvre, l’évaluation des pratiques professionnelles et des politiques publiques ayant trait à la condition animale.
- Fournir des grilles de lecture pour analyser et mettre en perspective les mouvements sociétaux francophones et anglophones autour de la condition animale.
- Identifier, analyser les concepts et attitudes construits autour du statut (réel ou imaginaire) des animaux.
- Comprendre les enjeux et identifier les parties prenantes des débats autour du statut moral des animaux non humains.
- Accompagner les réflexions sur la transition alimentaire et socio-écologique.
- Maîtriser les règles juridiques élémentaires qui s’appliquent au traitement des animaux.

Organisation de la formation

Durée de la formation : 77h (70h de cours + 7h de conférences).

Description des enseignements et organisation de la formation :
- Juin : sélection des stagiaires.
- Octobre : semaine de cours, du 21 au 25 octobre 2019.
- Février : semaine de cours, du 17 au 21 février 2020.
- Mai : Remise des dossiers par les stagiaires.
- Juin : conférences extérieures et jurys (oraux, retour des notes).

En résumé

Composante(s)

  • Service de Formation Continue
  • UFR Langues

Modalité d'enseignement

  • Formation continue

Nature de la formationDiplôme d'université homologué

Langue(s) d'enseignementFrançais

Capacité20

Infos complémentaires

Inscriptions / candidatures

Admission

20 étudiants
Capacité d'accueil

Conditions d'admission

Bac + 2 ou expériences professionnelles, sociales et personnelles d’au moins 2 ans dans l’éducation, le secteur associatif, le secteur public, ou les professions en contact avec les animaux

Modalités d'inscription

Du 22 avril au 13 mai 2019 via dossier dématérialisé.
https://candidatures.univ-rennes2.fr

Public cible

- Enseignant.e.s, éducateurs/éducatrices.
- Salarié.e.s des secteurs privé et public (culturel ou associatif).
- Chargé.e.s de projets et de missions (condition animale, environnement, biodiversité).

Droits de scolarité

Se renseigner auprès du Service de Formation Continue

Programme

Sociologie du rapport à l'animal (6h-CM + 5h-TD) / Véronique Van Tilbeurgh, PRe de sociologie-Université Rennes 2
L’objectif de ce module est de familiariser les étudiant.e.s à la diversité des relations anthropozoologiques en montrant le lien entre les types d’organisations sociales et le traitement des animaux. Dans un premier temps, ces relations seront analysées dans plusieurs sociétés (les Achuar d’Amazonie ou les éleveurs-nomades de Mongolie) et, en Occident, à différentes époques (moderne et contemporaine en particulier). Ensuite, ce sont les évolutions les plus récentes, mais à l’échelle macrosociologique, qui seront étudiées afin de déterminer les grandes évolutions sociales qui ont contribué à la transformation de la relation anthropozoologique en Occident. Enfin, le cours abordera l’analyse de ces transformations en mettant l’accent sur les processus sociaux, à l’échelle des interactions sociales, qui participent à ces évolutions. Il s’agira, plus précisément, d’expliquer les enjeux du rapport à l’animal et la redéfinition des relations anthropozoologiques à travers le militantisme et les mouvements politiques animalistes, l’élaboration des modes de production alternatifs de produits animaux ou bien encore les dispositifs de protection de la faune sauvage qu’elle soit ordinaire ou remarquable. Ces différentes notions seront abordées à travers des formes pédagogiques diversifiées facilitant leur appropriation par les étudiant.e.s (cours magistraux, travail de réflexion seul ou en groupe, etc.).


Etudes animales (14h) / Emilie Dardenne, Mcf en anglais-Université Rennes 2

Ce cours donnera d’abord une définition des « études animales », champ de recherche et d’enseignement ancré dans les sciences humaines et sociales (histoire, philosophie, linguistique, anthropologie, sociologie, etc.) qui s’intéresse aux relations anthropozoologiques et aux représentations que nous nous faisons des autres animaux. Nous chercherons ensuite à établir une cartographie des théories animalistes contemporaines, avec un accent mis sur le monde francophone et anglophone. La part belle sera faite dans ce module à l’histoire des idées et à la philosophie contemporaine. Si celle qu’on connaît sous le nom d’ « éthique animale » prime souvent en tant que discipline des études animales, c’est que les travaux fondateurs des philosophes anglophones Peter Singer (La libération animale, 1975) et Tom Regan (Les droits des animaux, 1983) ou plus récemment Sue Donaldson et Will Kymlicka (Zoopolis, 2012) ont contribué à donner une nouvelle dimension au débat sur le statut des animaux dans les sociétés post-domestiques. Au fil des séances, nous examinerons les concepts clefs des études animales - sentience, exceptionnalisme humain, anthropocentrisme, etc. - et nous les mettrons en perspective. Nous nous pencherons également sur les représentations culturelles, linguistiques et artistiques des animaux non humains.


Droit (14h) / Arielle Moreau, avocate, consultante pour l'association One Voice

1. Le statut juridique des animaux en droit français (7h)
Dans la première partie de module juridique, nous verrons comment la protection juridique des animaux s’est organisée autour du droit de propriété puis de la volonté d’éduquer le peuple :
- Loi Grammont et loi de 1953.
- Loi sur la Nature de 1976 : les animaux et la Nature, des droits similaires ?
- L’article 515-14 du code civil.
- Les obligations envers les animaux en fonction de leur utilisation : les animaux domestiques, de compagnie, sauvages captifs et apprivoisés, les animaux sauvages non protégés (ces cas seront abordés au travers d’exemples individuels).
- Les procédures administratives et judiciaires de protection des animaux.

2. Comment l’éthique animale et l’éthique du Vivant influencent la règle de droit : de l’éthique à l’étiquette (7h)
Dans cette seconde partie, nous nous intéresserons à la montée en puissance du concept de bien-être animal. Nous verrons que cette notion vaste est conçue selon une géométrie variable. Nous aborderons notamment les éléments suivants qui permettent de redessiner les contours du droit français contemporain relatif au statut des animaux :
- Le rôle de l’Europe.
- La clause de moralité.
- Le bien-être et les infractions pénales.
- La position des tribunaux face aux enjeux de bien-être.
- Les guides de bonnes pratiques, les labels et autres qualifications valorisantes.
- Le préfet garant du bien être animal.
- Les contre-pouvoirs : les ONG, les lanceurs d’alerte, les particuliers, les politiques.
- Les organismes certificateurs et les experts.


Education, sensibilisation, communication (14h) / Dominic Hofbauer, éducateur en éthique animale, association L214

La cause animale comme mouvement social : stratégies de sensibilisation et pédagogies de l’éthique animale. Ce cours analysera les différentes stratégies de communication des ONG de défense des animaux sur les plans diachronique et politique :
- actions de sensibilisation,
- enquêtes de terrain,
- création de refuges,
- communication institutionnelle,
- utilisation des nouvelles technologies,
- démarches éducatives.

Le cours soulignera la dimension plurielle du mouvement animaliste contemporain, lequel s’appuie sur divers ressorts de sensibilisation pour communiquer à destination de publics variés allant des particuliers aux institutions, en passant par des acteurs privés (marques, grande distribution, etc.). Une attention particulière sera accordée aux démarches éducatives appliquées à l’éthique animale.

Alimentation (14h)

- Alimentations, environnements et sociétés (7h) / Laurence Le Dû-Blayo, MCF en géographie Université Rennes 2
Ce cours abordera la question de l’alimentation sous l’angle de l’évolution de la production alimentaire, plus particulièrement des pratiques d’élevage et de leurs inscriptions spatiales dans des milieux naturels et culturels variés, à différentes échelles (locale - continentale). Le focus sera porté sur l’articulation de l’élevage avec l’agriculture et leur double impact sur l’environnement et les paysages.
L'évolution historique des pratiques d'élevage, la diversité des trajectoires économiques et leur impact sur le vivant comme le social seront abordés à travers certains exemples comme l'apiculture. L'approche de la complexité des contextes géographiques permettra d'ancrer la question alimentaire au sein d'autres problématiques comme la préservation de la biodiversité, l'équilibre des cycles de la matière, le développement local.

Transition alimentaire vers un modèle plus végétal : approche écologique, économique, sanitaire et éthique (7h) / Elodie Vieille Blanchard, Docteure en histoire des sciences, Lycée d'enseignement adapté Toulouse Lautrec, Vaucresson
Ce cours traitera de la transition alimentaire à la fois comme engagement individuel et comme changement de société, motivé par l'éthique, l'écologie et la santé publique. Il abordera quatre thématiques :
- Histoire du végétarisme et du véganisme, controverses historiques et contemporaines.
- Enjeux écologiques et transition alimentaire : à l'heure de l'urgence écologique, quels sont les scénarios agricoles élaborés par les acteurs scientifiques et politiques ?
- Modélisation de la transition alimentaire : étude des modèles globaux qui examinent les effets d'une transition vers un modèle alimentaire plus végétal (occupation des sols, émissions de gaz à effet de serre, externalités économiques).
- Alimentation et santé : comment étudier les effets d'un modèle alimentaire sur la santé ? Quelles sont les difficultés des études scientifiques mises en œuvre ? Que peut-on affirmer concernant le lien entre alimentation et santé ?

Et après ?

Insertion professionnelle

- Champs de l’information et de la communication.
- Champs des collectivités territoriales, des politiques publiques et des services de l’état.
- Champs de l’éducation.
- Champs associatifs.

Contact(s)

  • Responsable(s) pédagogique(s)
    Emilie Dardenne

    Email : emilie.dardenne @ univ-rennes2.fr

  • Scolarité
    Jean-François Sinègre

    Tél : 02.99.14.16.04

    Email : jean-francois @ univ-rennes2.fr

  • Service Formation Continue
    Anne-Marie Le Goaziou

    Email : anne-marie.legoaziou @ univ-rennes2.fr