Master mention Archéologie, sciences pour l'archéologie

Sciences Humaines et Sociales

Niveau d'entrée

BAC+3

Type de diplôme

Master

Durée

2 ans

Crédits ECTS

120 crédits

Présentation

Télécharger cette fiche

Le master « Archéologie, sciences pour l’archéologie » de Rennes (master ASAR) relève de l’UFR Sciences sociales (département d’Histoire). Il est commun aux universités de Rennes, Rennes 2 et Le Mans. Il offre aussi en master 1 la possibilité de mutualisation de certains cours avec l’université de Nantes et en master 2 la possibilité d’une bidiplomation avec l’université de Sienne en Italie.

Les enseignants de ce master sont des enseignants-chercheurs de l’université Rennes 2, mais aussi et avant tout des professionnels de l’archéologie, issus du Service régional de l’archéologie de Bretagne (ministère de la Culture), du CNRS, de l’Inrap et des services archéologiques de collectivités territoriales. Ce choix vise à offrir aux étudiant(e)s un enseignement au plus près des réalités de l’archéologie professionnelle et donc de l’archéologie préventive avant tout.

Objectifs

Le master ASAR vise à former aux méthodes, aux concepts et aux problématiques de l’archéologie et de l’archéométrie (c’est-à-dire les sciences de laboratoire appliquées à l’archéologie). Avec une formation à toute la chaîne opératoire de la pratique archéologique : du terrain au laboratoire, de l’acquisition des données et de leur traitement à la publication scientifique. De ce point de vue, l’enseignement proposé s’inscrit dans les pratiques les plus actuelles de l’archéologie professionnelle.

Ce master – via le tronc commun d’enseignements qui permet aux étudiant(e)s de conforter un solide socle de connaissances sur toutes les périodes aujourd’hui abordées par l’archéologie – forme des archéologues généralistes, aujourd’hui très recherchés, notamment pour la réalisation des diagnostics en archéologie préventive qui nécessitent une très bonne connaissance de l’ensemble des contextes chronoculturels (de la préhistoire ancienne à l’époque contemporaine).

Il permet aussi aux étudiant(e)s qui le souhaitent, par le jeu du choix des options d’enseignement en master 1 et en master 2 ainsi que par le choix des sujets de mémoire, de se construire une réelle spécialisation chronologique et/ou disciplinaire.

Du point de vue scientifique, le master ASAR, grâce à ses liens très étroits avec l’UMR 6566 CReAAH (un des principaux laboratoires d’archéométrie en Europe) est tout d’abord une formation d’excellence dans le domaine des archéosciences : étude archéométrique de la pierre, du métal, des terres cuites ; archéozoologie marine (archéomalacologie & archéoichtyologie) ; dendrologie (étude archéologique des bois anciens) ; palynologie, carpologie et anthracologie ; chimie appliquée à l’archéologie ; numérique appliqué à l’archéologie. De ce fait, le recrutement du master est ouvert aux étudiant(e)s ayant une licence en biologie, géologie, chimie, physique ou informatique et souhaitant construire un projet professionnel dans le domaine des archéosciences.

Le master ASAR est aussi une formation d’excellence dans le domaine de l’étude des sociétés rurales préindustrielles (soit l’immense majorité de la population en Europe avant le XXe siècle) sur le temps long, de la préhistoire à l’époque moderne. Ces sociétés sont abordées du point de vue de leurs impacts sur les territoires et les paysages, mais aussi de leur culture matérielle et de leurs productions architecturales. L’utilisation conjointe des sources écrites et des sources archéologiques est particulièrement mise en valeur dans la formation pour les périodes antiques, médiévale, moderne et contemporaine ; l’objectif étant de former des archéologues de terrain capables de répondre à des problématiques historiques en associant des sources de natures variées. L’archéogéographie et l’usage des SIG sont aussi particulièrement valorisés dans la formation, ce qui répond à un besoin exponentiel de l’archéologie en la matière.

Compétences visées

- Solide culture générale en archéologie et en archéométrie.
- Maîtrise de la chaîne opératoire de la pratique archéologique actuelle : du terrain au laboratoire.
- Maîtrise de la réglementation en vigueur et bonne connaissance des acteurs professionnels de l’archéologie.
- Maîtrise des outils numériques de base de la pratique archéologique actuelle (DAO, SIG, 3D).
- Capacité à produire des publications et des rapports scientifiques.
- Capacité à monter de manière autonome une opération d’archéologie programmée.

Organisation de la formation

Parcours unique en master 1 et parcours unique en master 2, avec un tronc commun d’enseignements et surtout de très nombreux enseignements au choix pour permettre aux étudiant(e)s de construire de manière souple et autonome leur propre parcours.

7 semaines de cours par semestre en master 1 (soit un total de 14 semaines) ; 7 semaines de cours en master 2 uniquement au premier semestre + stages pratiques au second semestre.

L’enseignement associe à la fois des cours et des séminaires de spécialisation chronologique (du Paléolithique à l’époque contemporaine) ou thématique (archéologie du bâti, archéologie du littoral, archéologie du territoire et du paysage, archéogéographie), des cours de formation à différentes disciplines archéométriques (bioarchéologie, archéologie des matériaux, géoarchéologie, méthodes de datation), des cours de méthodologie disciplinaire (SIG, DAO, 3D, dessin archéologique, paléographie, épigraphie, numismatique, technologie lithique, montage d’opération archéologique, archéologie sous-marine et subaquatique), des cours de méthodologie du mémoire et de la pratique de la recherche.

En plus des cours et des stages, il est demandé en master 1 et en master 2 la rédaction et la soutenance d’un mémoire de recherche : mémoire d’étape en master 1, mémoire définitif de recherche en master 2. Celui-ci occupe une place importante dans la formation. En effet, la rédaction d’un mémoire de recherche reste aujourd’hui indispensable pour se construire une vraie spécialisation chronologique ou thématique en archéologie. De même, la rédaction d’un mémoire de recherche est indispensable pour se former à la rédaction en contexte professionnel de rapports d’opération archéologique et de publications scientifiques, attendu impératif actuellement pour évoluer du statut de technicien de fouilles à celui de responsable d’opération. Pour la réalisation de ces mémoires de recherche, les étudiant(e)s bénéficient à la fois de l’aide individualisée d’un directeur ou d’une directrice de mémoire ainsi que de cours collectifs de méthodologie du mémoire et de pratique de la recherche.

En résumé

Composante(s)

  • UFR Sciences sociales

Modalité d'enseignement

  • Formation initiale
  • Formation continue

Nature de la formationDiplôme national de l'Ens Sup.

Langue(s) d'enseignementFrançais

StageObligatoire

Vol. horaire/semaine18

Effectifs

M1 : 30 places
M2 : 25 places

Infos complémentaires

Inscriptions / candidatures

Admission

Conditions d'admission

Il est attendu dans le master ASA de Rennes une très forte motivation pour l’archéologie, avec la volonté réelle de construire un parcours professionnel dans le domaine.

Peuvent candidater :

  • les titulaires d’une licence d’histoire ou d’archéologie ;

  • les titulaires d’une licence de biologie, géologie, chimie, physique ou informatique souhaitant développer un projet professionnel dans le domaine des archéosciences ;

  • les professionnels de l’archéologie ou du patrimoine en reprise d’étude, souhaitant acquérir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de l’archéologie ;

  • les amateurs d’archéologie, déjà diplômé de l’enseignement supérieur, souhaitant acquérir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de l’archéologie.

La commission pédagogique du master ASA de Rennes accordera une grande importance, lors de l’examen des dossiers de candidature, au fait que le ou la candidat(e) dispose déjà d’une réelle expérience en archéologie (tout particulièrement pour les étudiant(e)s qui sortent directement d’une licence). La commission pédagogique accordera aussi une grande importance au fait que le ou la candidat(e) dispose déjà, lors du dépôt de son dossier de candidature, d’un sujet et d’un directeur de recherche pour son mémoire de master 1 (voir en document joint, la liste des directeurs ou directrices de mémoire associés au master ASA de Rennes et leurs thèmes respectifs de recherche).

Modalités d'inscription

Pour les candidatures en master : consulter la plateforme nationale (https://www.monmaster.gouv.fr/). En savoir plus :https://www.univ-rennes2.fr/formation/inscriptions-candidatures/master

Public cible

Globalement, toute personne souhaitant acquérir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de l’archéologie ou de l’archéométrie.

Plus particulièrement :

  • les titulaires d’une licence d’histoire ou d’archéologie

  • les titulaires d’une licence de biologie, géologie, chimie, physique ou informatique souhaitant développer un projet professionnel dans le domaine des archéosciences

  • les professionnels de l’archéologie ou du patrimoine en reprise d’étude, souhaitant acquérir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de l’archéologie ou de l’archéométrie

  • les amateurs d’archéologie, déjà diplômé de l’enseignement supérieur, souhaitant acquérir un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de l’archéologie ou de l’archéométrie.

Programme

          Et après ?

          Poursuite d'études

          Poursuite d'études en dehors de l'établissement : doctorat d'archéologie

          Poursuite d'études dans l'établissement

          Débouchés professionnels

          Divers métiers de l’archéologie et de l’archéométrie au sein du ministère de la Culture, de l’Inrap, des services archéologiques de collectivités territoriales, des opérateurs privés en archéologie préventive, du CNRS, des universités : technicien de fouille, responsable d’opération archéologique, spécialiste (archéosciences, archéologie du bâti, archéogéographie, études documentaires en archéologie…), attaché de conservation & conservateur du patrimoine (spécialités archéologie, musées ou service de l’inventaire), chargé de recherches au CNRS (à l’issue du doctorat), enseignant-chercheur (à l’issue du doctorat), etc.

          Divers métiers de la valorisation et de la médiation du patrimoine, plutôt orientés vers le patrimoine archéologique.

          Les + de la formation ?

          International

          Possibilité en master 2 d'un séjour d’un semestre à l'université de Sienne (Italie) dans le cadre de la bidiplomation avec cette université.

          Stage

          StageObligatoire

          - Stage non obligatoire en master 1 mais très fortement recommandé (l’organisation du calendrier des cours le permet).
          Un stage obligatoire en master 2 + des stages optionnels très fortement recommandés

          Partenariat

          Autre(s) structure(s) partenaire(s)

          Le master Archéologie, sciences pour l’archéologie de Rennes est un master commun aux universités de Rennes 1, Rennes 2 et Le Mans. Il offre aussi en master 1 la possibilité de mutualisation de certains cours avec l’université de Nantes.

          Le master ASA de Rennes est adossé à l’équipe d’accueil Tempora de l’université Rennes 2, surtout il est très étroitement lié à l’Unité mixte de recherches 6566 CReAAH (Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences et Histoire), qui est un des principaux laboratoires français en archéologie et en archéométrie. L’UMR 6566 CReAAH est un laboratoire relevant des universités Rennes 1, Rennes 2, Le Mans et Nantes, du CNRS, de ministère de la Culture et de l’Inrap.

          Les enseignants du master ASA de Rennes sont des enseignants-chercheurs de l’université Rennes 2, mais aussi des professionnels de l’archéologie, venant du Service régional de l’archéologie de Bretagne (ministère de la Culture), du CNRS, de l’Inrap et des services archéologiques de collectivités territoriales. La plupart d’entre eux sont chercheurs au sein d’une des équipes de l’UMR 6566 CReAAH.

          En raison de ces liens étroits avec l’UMR 6566 CReAAH, le master ASA de Rennes bénéficie des locaux du laboratoire d’archéologie de l’université Rennes 2 (LAHM, Laboratoire d’archéologie et d’histoire P. Merlat), à la fois pour une partie des cours mais aussi comme espace de travail collectif et de documentation pour les étudiant(e)s du master. Le laboratoire d’archéologie fournit par ailleurs tout le matériel nécessaire aux étudiant(e)s pour leurs activités de terrain (topographie, photographie, petit matériel de prospection ou de fouille).

          Enfin, le master ASA de Rennes dispose d’une association étudiante spécifique : « Les Argonautes » qui organisent diverses activités tout au long de l’année au sein des deux promotions de master 1 et de master 2.

          Contact(s)

          • Responsable(s) pédagogique(s)
            Pierre-Yves Laffont

            Email : pierre-yves.laffont @ univ-rennes2.fr

            Fabien Colleoni

            Email : fabien.colleoni @ univ-rennes2.fr

          • Secrétariat pédagogique
            Alexandra Duclos

            Email : alexandra.duclos @ univ-rennes2.fr